Origine de Grandcamp

Grandcamp est d’origine très ancienne. C’est en 1082, dans une Charte de l’époque « Cartulaire de la Trinité », que l’on mentionne pour la première fois « Grandis Campus ».

Grandcamp devient une garnison militaire :

Grandcamp ayant pour mission de protéger les côtes contre les incursions de pirates et les invasions Anglaises, elle dut au Moyen âge organiser des milices garde-côtes. Ce sont François 1 er et Louis XIV qui s’en occupèrent activement. De plus au XVIIe siècle, Vauban fit construire le Fort Samson qui comptait une garnison d’environ 500 soldats. Mais malgré tout, ils ne purent empêcher les nombreuses descentes des gens du Nord, en particulier à la falaise d’Englesqueville.

Les calamités subies par Grandcamp :

Au cours des siècles Grandcamp fut endommagé à maintes reprises. En 1732, un immense incendie détruisit Grandcamp, faisant de nombreuses victimes et des dégâts matériels (plus de 60 maisons). Parfois, il y eut de violentes tempêtes et raz de marée en 1800, 1834, 1836, 1843, 1860, 1869, et la dernière fut enregistrée en 1909, le 28 octobre 1909. A cette date d’énormes dégâts furent constatés, plusieurs bateaux détruits, des maisons du bord de mer éventrées…


L’école à Grandcamp :

Au XVIIIe siècle, 60% de la jeunesse grandcopaise était illettrée. C’est grâce à Marie de Boran, fille du capitaine général de Grandcamp, qui fit don d’une parcelle de terrain et d’une grosse somme d’argent à la paroisse, que les premières instructions pour les filles furent données. A la même époque le curé de Létanville, l’abbé Terrée, quant à lui voulu la même chose pour les garçons. Or, du fait des exils de curés et de la Révolution, cette volonté de l’abbé Terrée n’a pas pu être assouvie. Ce n’est qu’en 1850 que les écoles furent construites et, ce fut le commencement d’une véritable instruction.


Grandcamp un centre de pêche :

Grandcamp est à l’origine un village de pêcheurs. C’est au XIXe siècle que le village fut l’un des plus grandst centre de pêche, mais aussi d’élevage d’huitres. On pouvait dénombrer à Grandcamp plus de cent bateaux, chaloupes, barques, picoteux… Et plus d’une trentaine de parcs à huitres. L’activité de la pêche permit à Grandcamp une prospérité non négligeable. De ce fait, afin d’éviter que les bateaux apportent leur pêche à la cale, près du centre du village, un port fut construit en 1926. Ce sont Tardieu, Président du Conseil, et Henri Chéron, Ministre des finances, qui inaugurèrent cet ouvrage.


Origine de Grandcamp les bains :

En 1883, le nom de Grandcamp-Létanville fut changé en celui de Grandcamp les bains, car « les bains » paraissaient être plus appropriés à la ville.


Réunion de Grandcamp et Létanville :

En 1824 eut lieu une réunion de Létanville à Grandcamp qui à la suite de celle-ci prit le nom de Grandcamp-Létanville.


Grandcamp les bains lieu touristique :

Lorsque la pratique des bains de mer sur les côtes normandes s’est développée, à la fin du XIXe siècle, Grandcamp les bains était devenue l’une des plages mondaines les plus importantes du Calvados. De plus les différents guides contribuèrent à attirer les touristes à Grandcamp les bains. Le guide Conty disait d’elle en 1890 : « Nouvelle station de bains spécialement recommandée aux familles économes qui veulent être chez elles et vivre en famille en dehors des folles excentricités du jour et de la mode… ». Sans compter qu’à cette même époque, la haute société de Paris avait elle aussi permit à Grandcamp les bains de se transformer en un centre de villégiature pendant l’été. Les magnifiques villas construites, le casino ainsi que deux hôtels, tenus l’un par M. et Mme Crampon et l’autre par Mme Fiant, étaient réputés et connus de toute la France. La présence d’artistes célèbres attirait de nombreuses personnalités, Emile Zola, Alexandre Dumas, Georges Cain… fréquentaient régulièrement Grandcamp les bains.


L’affiche Grandcamp les bains :


La superbe affiche (1.40X1m) d’Ert. Saurel représentant le rivage, un vieux pêcheur et décrivant toutes les activités estivales, fut jadis mais aussi aujourd’hui l’image de marque de la commune. Cette affiche reste aujourd’hui prisée par de nombreux collectionneurs

















Origine de Maisy :

C’est au XIe siècle que fut peut être construit le château fort de Maisy. Cette forteresse était entourée d’un double fossé et on y pénétrait par des ponts-levis. De nos jours il ne reste du vieux château que la base des murs d’enceinte et une partie du donjon. Le premier seigneur de Maisy qui soit connu est Hamon à Donts, un descendant du duc Rollon. Au XVIIe siècle, la seigneurie de Maisy s’étendait sur Maisy, Létanville, Grandcamp, Cricqueville, St Pierre du Mont, LA Cambe et Longueville.