En réparation à Saint-Malo depuis juin dernier, la vedette de la SNSM Notre-Dame-de-Grandcamp est rentrée à bon port, mardi 10 novembre. Ses deux moteurs ont été changés.

C’est une bonne nouvelle qu’ils attendaient depuis plusieurs mois. Mardi 10 novembre 2020, les 15 bénévoles de la SNSM de Grandcamp-Maisy (Calvados) ont retrouvé leur vedette Notre-Dame-de-Grandcamp, en réparation à Saint-Malo depuis juin dernier.

« Un moteur était en panne, mais finalement, avec les nouvelles normes, il a fallu changer les deux », explique Laurent Deluzé, le président de la station de sauvetage en mer. Forcément, ça a fait grimper la note : près de 80 000 € HT. « Le siège national va en payer une partie, on ne sait pas encore combien exactement, et nous, station locale, allons devoir compléter le reste ». 

C’est la raison pour laquelle, fin juin, les bénévoles avaient lancé un appel aux dons. « On a récolté environ 500 € sur la cagnotte en ligne et d’autres dons par ailleurs de particuliers, d’élus, du département de la Manche ou encore de communes des alentours ». 

« La vedette est repartie pour 10 ans minimum ! »

Impossible de dire exactement combien ces donations représentent pour l’instant, mais ce qui est sûr, « c’est que cela va bien nous aider ». Et qu’avec ces deux moteurs neufs, « la vedette est repartie au minimum pour 10 ans », se réjouit Laurent Deluzé. 

De quoi faire oublier ces longs mois d’attente. « Avec l’épidémie, forcément, les travaux ont pris du retard. Mais heureusement, le siège nous avait prêté un autre vedette en attendant. On a juste passé les deux dernières semaines sans vedette mais on avait toujours le semi-rigide et le soutien des autres stations du secteur au besoin ». Finalement, aucune intervention n’a eu lieu pendant cette petite période de transition : « Il faut dire qu’avec le confinement, seuls les professionnels ont le droit de sortir ».

Categories:

Tags: